Le K Samka

icone language    icone language

Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max


  • Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max
  • Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max
  • Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max
  • Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max
  • Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max
  • Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max
  • Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max
  • Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max
  • Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max
  • Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max
  • Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez - Max

Photo Giovanni Cittadini Cesi
Photo Max Linder – Le projet Linder – Institut Lumière
Photo Jérémy Lopez – Stéphane Lavoué pour la Comédie-Française



Note d'intention

« MAX » ou l'histoire d'un fait divers qui a glacé le monde entier un matin de Toussaint 1925 : le suicide de Max LINDER, la plus grande star du monde ! La toute première star d’un art naissant : le Cinéma.
Ce texte « MAX » est pour moi tout à la fois un conte, allègre et espiègle, une fable noire d’une enfance entre deux eaux qui se prolonge bien audelà de l’enfance, mais aussi un chant funèbre cent fois recommencé. Ce qu'on entend là, par la bouche d'un seul, égaré au milieu d'un vaste espace, perdu entre la scène déserte et cet immense écran à l’abandon, c'est l'adresse d'un mort à sa femme, morte le même jour que lui, et à la toute petite fille de seize mois qu'ils ont laissé derrière eux.
Max est doublement un fantôme puisqu'en dehors des murs de ce Cinéma à Paris qui porte son nom, il ne reste presque plus rien de lui. Au lendemain de son suicide, il a payé sa mort deux fois. La plupart de ses films ont été détruits, envoyés au pilon, ou enterrés honteusement par la famille sous la vigne dans le Bordelais puis largement oubliés. Il ne figure pas même un nom ni un prénom sur sa pierre tombale au cimetière de Saint-Loubès, son village natal. C’est cette silhouette de Max, d'homme autant que de fantôme, qui s'épuise à démêler les fils de sa vie et de son geste qui m'a bouleversé d’abord, passionné ensuite, et enfin infiniment troublé. Ce fantôme chez moi en appelle un autre dont je porte le nom et ces deux-là m'ont convoqué tout entier… Simplement, pour enfin se faire entendre. Puisqu’il est dit qu’à la mort d’un acteur il ne reste rien, que du sable…

Je suis heureux que Jérémy Lopez, dont j’admire le funambulisme qui sied aux héros, ait exprimé si fort son désir de se glisser dans le costume de Max. Jérémy se tiendra seul sur la scène, en frac, en chapeau haut de forme et guêtres blanches. Seul, silhouette minuscule dépassée en taille par un haut, large et vieil écran blanc usé dressé pour personne, désespérément en attente d’un rai de lumière pour revivre, peut-être. Il se jouera pour lui-même et devant nous la lointaine comédie que fut sa vie, pour la millième fois sans doute. Son adresse à cette femme qu’il a entrainée dans l’ombre et à cette petite fille qu’il n’a aperçu que quelques semaines ne trouvera pas d’écho, comme à chaque tentative.
Max s’agite devant ce théâtre d’ombres, celui d’une oeuvre enfouie, jetée sciemment par d’autres dans l’oubli. Ce manège d’images passées, trouées, mitées, ces bobines gâtées par le temps, projetées comme les débris d’un naufrage rejetés par les vagues contre l’écran comme sur une grêve. C’est tout cela que Max s’épuise à tenter de saisir, pour y situer enfin quelque chose de tangible, un appui bien réel, une voix, une main peut-être…
Quel meilleur lieu qu’une scène de théâtre pour tenter de réparer poétiquement, à plusieurs, un si douloureux et injuste oubli ?

« Ouvrir en grand les portes de la folie pure ! »
1905, studios Pathé, l’acteur de théâtre Max découvre le cinéma, art naissant. Révélation et frénésie, il tourne cinq cents films, s’exporte à Hollywood, devient l’égal voire le « professeur » de Charlie Chaplin. Jaquette, chapeau de soie, haut de forme, souliers vernis et gants de noce, dits aussi « de beurre frais », il invente l’élégance comique du dandy, parfait et désopilant gentleman. Seul en scène, depuis son pays des morts, Max Linder s’adresse à Maud, sa fille de seize mois. Il lui raconte tout : ses grandeurs et ses démons, ses films – dont près d’une centaine subsistent aujourd’hui – ses amours, sa carrière américaine, et ses ténèbres. 1925, on découvre les corps de Max et de sa compagne à l’hôtel Baltimore, avenue Kléber. Jérémy Lopez, sociétaire de la Comédie-Française, incarne en chapeau claque et guêtres blanches le destin fabuleux et brisé d’une étoile oubliée, figure phare, précurseur et génie du cinéma.

.

Dates de tournée

Création au Théâtre du Rond-Point - Paris (75008) du 20 septembre au 9 octobre 2022
(Relâche les lundis et le 1er octobre)
Du 18 au 20 octobre 2022 à la Comédie de Picardie d’Amiens (80)
Du 22 au 25 février 2023 au Théâtre Comédie Odéon de Lyon (69)
Du 5 au 8 avril 2023 au Théâtre National de Nice (06)
.

"Max"
Avec Jérémy LOPEZ, Sociétaire de la Comédie-Française
Ecrit et mis en scène par Stéphane OLIVIÉ BISSON
Bertrand Couderc : Création lumière
Erwan Creff : Scénographie
Eric Capone : Musique originale
Allan Hove / Kristijonas Dirse : Vidéo

Production
Le K Samka
Coproductions
Le Théâtre National de Nice - CDN Nice Cote d’Azur, La Comédie de Picardie – Amiens, Coq Heron Productions, Lawrence Organisations, MF Investissement, ATS Production, Théâtre Comédie Odéon et Le projet Linder - Institut Lumière, avec le soutien du Théâtre du Rond-Point
Remerciements à la Comédie Française pour le prêt des costumes.


Téléchargements
Dossier de communication (pdf)      Dossier de presse (pdf)      Revue de presse (zip)      Photos (zip)      Fiche technique (zip)      Affiche (zip)
mailDemander le dossier de production avec fiche de vente



.

Les artistes que j'accompagne

Lien vers la biographie des Baladins du Miroir
Les Baladins du Miroir
Lien vers la biographie de Richard Bohringer
Richard Bohringer
Lien vers la biographie de Romane Bohringer / Lisa Schuster
Romane Bohringer
Lien vers la biographie de Zabou Breitman
Zabou Breitman
Cabotine
Lien vers la biographie de Jean-Quentin Châtelain
Jean-Quentin Châtelain
Lien vers la biographie de Geneviève de Kermabon
Geneviève de Kermabon
Lien vers la biographie de Franck Lepage
Franck Lepage
Lien vers la biographie de Stéphane Olivié Bisson / Jérémy Lopez
Stéphane Olivié Bisson
Jérémy Lopez
Lien vers la biographie de Pierre Pradinas
Pierre Pradinas
Le Chapeau Rouge


Contact


Le K Samka
Association loi 1901
12 rue de l’Abbaye des Augustins
24220 Saint-Cyprien

Tél +33 (0)6 11 71 57 06Tél +33 (0)6 11 71 57 06
kmeraud@ksamka.com

    

Siret : 799 642 582 000 16 - APE : 9001Z
Licence PLATESV-R-2020-011716

Inscription à la newsletter
Copyright - Tous droits réservés
Conception de l'alphabet : Christophe Avril
Conception des logos : Dyssia Loubatière

Conception du site François Tomsu / image-virtuelle.com
Mentions légales