Le K Samka

icone language    icone language

Romane Bohringer - Mon Pays, Ma Peau


  • Romane Bohringer - Mon Pays, Ma Peau
  • Romane Bohringer - Mon Pays, Ma Peau
  • Romane Bohringer - Mon Pays, Ma Peau

Photo CinéWatt / Xavier Cantat


MON PAYS, MA PEAU n’est pas un spectacle - documentaire mais un théâtre de récit. Sur scène, l’aventure de réconciliation -nationale et personnelle -est vécue et relatée par la journaliste Antjie Samuel, incarnée par Romane BOHRINGER.
C’est elle qui est au centre du récit. Elle se trouve dans un studio de radio, tapissé d’alvéoles acoustiques de couleur orangée qui évoquent un lieu organique, une matrice. Elle ne quittera pas ce studio...il s’agit d’une expérience intérieure.
Derrière la vitre de régiede la radio, un homme noirinterprété par Diouc KOMA, est également narrateur de l’histoire de son pays. Au cours de ses intrusions dans le studiopour raisons techniques(il vient régler un micro, apporter un café ou une dépêche...), des glissements de jeu s’opèrenteten charge différents personnages du récit (Desmond Tutu, le frère de la journaliste, un avocat de la Commission Vérité et Réconciliation etc.).

L’univers sonore tient une place essentielle dans le spectacle; ilest centré sur les outils de diffusion radiophonique. On entendra aussi bien les interviews enregistrées par Antjie Krog sur unmagnétophone crachotant, que la diffusion de ses reportages à l’antenne ou les témoignages écoutés au transistor. La pluralité des sons-radio et la multiplicité des sources fera écho àla diversité des histoires.
Deux axes principaux animent la mise-en-scène: le «on» et le «off» ainsi que le «noir et blanc».

La scénographie, le jeudes acteurs aussi bien que la création sonore du spectacle s’articulent sur le principe du «on» et du «off»: confinement du studio-radio en scène et «off» de la régie au lointain, reportages d’Antjie Samuel «on» et confidences «off» au public, reportages en direct ou diffusion d’enregistrements...
Le «noir et blanc» est également partie intégrante du spectacle... couleurs de peau des comédiens, mélange musicaux entre compositions classiques et morceaux ethniques (à lamanière de «Bach to Africa») et vidéos aux noirs et blancs très tranchés de l’artiste sud-africaine Naomi van Niekerk. En début de spectacle, ses projections donneront à voir la situation sud-africaine à travers des photos d’actualité qui s’animent. Puis les créations-vidéo de Naomiviendront à deux reprises représenter les cauchemars d’Antjie Samuel, entre fantasmagorie et humour...

La mise-en-scène seratrès vivante; elle doit rendre compte de l’énergie du texte et de l’histoire en permettant la circulation de la parole, des sons et des images...
Lisa Schuster



Romane Bohringer est révélée en 1991 au théâtre dans La tempête, mise en scène par Peter Brook. Elle travaille depuis avec Hans Peter Cloos (Roméo et Juliette, Lulu), Irina Brook (La ménagerie de verre, La bonne âme de Se-Tchouan, Lampedusa), Michel Didym (Face de cuillère de Lee Hall, J’avais un beau ballon rouge d’Angela Dematté), Adeline Defay (À la recherche du temps perdu de Marcel Proust), Pierre Pradinas (Le conte d’hiver de Shakespeare, Fantômas revient, L’Enfer, Les Amis du placard et Mélodrame(s) ! de Gabor Rassov, 29 degrés à l’ombre et Embrassons-nous, Folleville ! d’Eugène Labiche, Oncle Vania d’Anton Tchekov) et Philippe Rebbot (Un privé à Babylone de Richard Brautigan). Au cinéma, Romane Bohringer reçoit en 1992 le César du meilleur jeune espoir féminin pour le film de Cyril Collard Les nuits fauves.

Elle choisit souvent des oeuvres exigeantes, aux côtés de réalisateurs aussi divers que Claude Miller (L’accompagnatrice), Martine Dugowson (Portraits chinois), Yves Angelo (Le colonel Chabert), Agnieszka Holland (Rimbaud Verlaine), Bigas Luna (La Femme de chambre du Titanic), Olivier Dahan (Le Petit Poucet), Benoît Cohen (Nos enfants chéris), Chantal Richard (Lili et le baobab), Richard Bohringer (C’est beau une ville la nuit), Maïwenn Le Besco (Le Bal des actrices). Elle vient de co-réaliser avec Philippe Rebbot, leur premier film L’Amour Flou qui sortira à l’automne 2018.

Lisa Schuster, après sa formation au sein de la classe libre de l’école Florent, débute au théâtre La Bruyère en 1994 dans une mise en scène de Stephan Meldegg.
L’année suivante elle rencontre, au cours d’un travail sur Brecht, le metteur en scène Didier Bezace et c’est le début d’une passionnante collaboration : d’abord au Théâtre de l’aquarium à la Cartoucherie pour La noce chez les petits bourgeois et Grand’peur et misère du troisième reich de Berthold Brecht ainsi que Le piège d’après Emmanuel Bove, puis au Théâtre de la Commune - Centre dramatique national d’Aubervilliers pour Pereira prétend d’après le roman d’Antonio Tabucchi, Chère Eléna Serguéievna de Ludmilla Razoumovskaïa, May d’après un scénario de Hanif Kureishi et plus récemment Que la noce commence d’Horatiu Malaele... des spectacles qui se joueront également en tournée en France et à l’étranger.
En 2000, elle vit la folle aventure des célèbres Brèves de comptoir dans le deuxième opus orchestré par Jean-Michel Ribes. Sur scène ou au cours de master-class, elle travaille avec Murielle Mayette de la comédie française, le metteur-en-scène anglais Dan Jemmett, Olivier Marchal, Christophe Lidon, Laurent Gutmann ou encore le pédagogue Pascal Papini.
En 2009, elle adapte pour la scène et interprète Le journal à quatre mains de Flora et Benoîte Groult qui reçoit un accueil très chaleureux du public et de la critique ; la pièce est nommée "Meilleur Spectacle" aux Molières 2009 et reçoit le Molière "révélation théâtrale". En 2012, elle est seule en scène dans un texte de Christine Brückner mis en scène par Jean-Paul Sermadiras : Eva Braun, la banalité du mal, puis entourée de 17 comédiens dans la mise-en-scène de Didier Bezace Que la noce commence.
En 2015, elle joue pendant tout l’été au Château de Grignan Quand le diable s’en mêle, 3 pièces de Feydeau mises en scène par Didier Bezace.

Agenda de la création

"Mon Pays, Ma Peau"

D’après "Country of my skull" de Antjie Krog
Traduction : Vanessa Seydoux
Adaptation et mise en scène Lisa Schuster

Avec : Romane Bohringer et Jean-Baptiste Anoumon

"L’histoire vraie d’une double réconciliation :
Celle de l’Afrique du Sud avec ses années d’apartheid et celle d’une femme avec elle-même... "



Téléchargements
Dossier de communication (pdf)      
mailDemander le dossier de production avec fiche de vente



Lecture de Mon Pays, Ma Peau

Dimanche 23 septembre 2018 à 16H00 - Lecture au Festival De l’écrit à l’écran
Auditorium Michel Petrucciani de Montélimar (26)
Voir le programme De l'écrit à l'écran
Recherche de coproducteurs et pré-acheteurs pour cette création
Création 2019-2020
.

Les spectacles de Romane Bohringer avec Pierre Pradinas en diffusion

"L'occupation"
Lien vers la page de Pierre Pradinas - L'occupation
- CREATION 2018 -
En savoir plus...
"La Cantatrice chauve"
Lien vers la page de Pierre Pradinas - La Cantatrice chauve
- CREATION 2017 -
En savoir plus...



Prochaine création de Romane Bohringer avec Lisa Schuster

"Mon Pays, Ma Peau"
Romane Bohringer - Mon Pays, Ma Peau - Création
- CREATION 2019-2020 -
En savoir plus...


Les artistes que j'accompagne

Lien vers la biographie de Bruno Abraham-Kremer
Bruno Abraham-Kremer
Théâtre de l'Invisible
Lien vers la biographie de Didier Bezace
Didier Bezace
L'Entêtement Amoureux
Lien vers la biographie de Richard Bohringer
Richard Bohringer
Lien vers la biographie de Romane Bohringer / Lisa Schuster
Romane Bohringer
Lien vers la biographie de Jean-Quentin Châtelain
Jean-Quentin Châtelain
Lien vers la biographie de David Géry et Agnès Sourdillon
David Géry T. d'Or
& Agnès Sourdillon
Lien vers la biographie de Franck Lepage
Franck Lepage
Lien vers la biographie de Pierre Pradinas
Pierre Pradinas
Le Chapeau Rouge
Lien vers la biographie de Ilka Schönbein
Ilka Schönbein
Theater Meschugge
Lien vers la biographie de Patrick Sims
Patrick Sims
Les Antliaclastes
Lien vers la biographie des compagnons d'Ulysse
Les compagnons
d'Ulysse


Contact

Le K Samka
Association loi 1901
12 rue de l’Abbaye des Augustins
24220 Saint-Cyprien

Tél +33 (0)6 11 71 57 06Tél +33 (0)6 11 71 57 06
karinne@ksamka.com



Siret : 799 642 582 000 16 - APE : 9001Z
Licence n° 2 – 1075619 le 12 juin 2014

Inscription à la newsletter
Copyright - Tous droits réservés
Conception de l'alphabet : Christophe Avril
Conception des logos : Dyssia Loubatière

Conception du site François Tomsu / image-virtuelle.com
Mentions légales